« L’homme est un être fragile et éphémère »

Jean Gazdac travaille le verre et est entouré de bleu : sa couleur fétiche. une couleur « consensuelle » et qui attire l’oeil. Photo : Romain

Jean Gazdac est un artiste autunois qui exerce son art du verre dans un petit atelier plein de vie qu’il partage avec une autre artiste et compagne, Anne Cardot. Portrait sensible d’un artiste philosophe et rebelle.

Jean Gazdac est un artiste philosophe à l’allure du dieu Vulcain. Son atelier rue Chauchien ressemble en effet aux forges du dieu. Un joyeux bazar s’en dégage. Il y fait chaud. Sa philosophie est basée sur le paradoxe : « la beauté fragile ». C’est d’ailleurs le nom qu’il a donné à son atelier. Il a ressenti le besoin d’associer un concept solide à une matière fragile, cassante comme le cristal. Ainsi derrière ses vitrines, on peut trouver un marteau constitué d’un manche en bois et d’une tête en cristal bleu. Il aime décliner des anciens objets pour leur donner une deuxième vie.

Jean Gazdac peut parler longuement de son art. Photo Romain

Au-delà, l’opposition des matières convient à ce qu’il veut montrer. En effet, ses œuvres sont fragiles comme l’être humain. « L’éphémère est sans doute ce qui représente le mieux l’Homme ». L’artiste veut montrer que l’être humain est fragile. Pour lui, plus on nie cette fragilité, plus on accélère sa fin. Enfin, le choix du bleu, le bleu de cuivre pour être précis répond à un souci d’identité : sa marque. C’est une couleur qui attire l’œil et qui est consensuelle. Dans l’atelier, les yeux du visiteur effectivement sont arrêtés à gauche, à droite sur une de ses créations bleues : un flacon de parfum, une clé à molette, un marteau, un boulon,…. On en prend plein les yeux ! Son inspiration, il la tient des surréalistes, de l’art conceptuel.

Un artiste « autodidacte« 

Tout parait relevé d’un savoir digne d’un alchimiste mais Jean Gazdac est un autodidacte. La technique il la domine mais il se l’est appropriée seul après une carrière de réparateur de matériel informatique notamment. Et comme il n’est jamais rassasié au niveau de ses connaissances, il continue à se former et notamment au SERFA.

Entre le solide et le fragile : un travail à deux têtes.

Depuis plus de cinq ans, Jean Gazdac collabore avec Anne Cardot, artiste elle aussi aux multiples facettes. Chacun ont une liberté totale dans leur atelier et peuvent ainsi se réaliser pleinement au coeur des méandres de leur atelier où chaque espace correspond à une étape de fabrication complexe que notre artiste aime longuement raconter. Deux artistes, pour des œuvres qui transmettent un peu d’eux, un peu de nous : un brin d’humanité pas si éphémère si on sait en prendre soin.

Emile, Romain, Nicolas.

Avec sa compagne Anne cardot, artiste multifacettes qui partage son atelier rue Chauchien à Autun. Photo : Romain

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s