UN REVE D’ENFANT EN IMAGE

L’auteur de BD et illustrateur Fred Bernard à la bibliothèque. Photo SP

L’auteur de BD et illustrateur Fred Bernard a été accueilli à la bibliothèque municipale Bussy-Rabutin le mercredi 8 décembre 2021.

Des livres jeunesse….

Fred Bernard est d’abord un auteur et illustrateur jeunesse. Il travaille souvent sur l’écriture de livres jeunesse en collaboration avec un ami François Roca qui dessine. Ils discutent du thème avant, se rencontrent pour l’élaboration de la mise en relation du texte et du dessin. C’est plus compliqué qu’il n’y paraît. Ils ont obtenu plusieurs prix comme pour La Reine des fourmis a disparu ou Jésus Betz. Ils explorent des thèmes très différents qu’ils aiment : l’Egypte, les dinosaures, la danse, … Fred Bernard a gardé son âme d’enfant et en a même fait son métier.

Il tire son inspiration de ses rêves d’enfance mais aussi de ses voyages. Il a beaucoup parlé de cette source d’inspiration. Il a voyagé en Afrique, le pays de ses rêves d’enfant. Il a pu observer les animaux qui l’ont toujours fait rêvés : les lions , les girafes,.. D’ailleurs ils sont présents dans tous ses livres : normal pour quelqu’un qui voulait être vétérinaire. Il avait aussi apporté ses carnets de voyage du Mexique où il a consigné ses découvertes comme les bâtiments gigantesques des Incas, les plumes d’un flamant rose : une pure incitation au voyage.

…A la Bande dessinée

Ensuite, il a insisté sur son savoir-faire de dessinateur de bandes dessinées. Ce sont des livres qui demandent beaucoup de temps. Il réalise entre une à trois planches maximum par jour. Son matériel est simple : des crayons, des stylos, de l’aquarelle. Il a une série de BD avec une héroïne Jeanne Picquinik qui est son vrai péché mignon. Il a aussi croqué son grand-père vigneron bourguignon au caractère bien trempé. Enfin, il collabore sur d’autres projets comme celui de la mise en image du livre de Robert Badinter sur sa grand-mère Idiss. D’ailleurs, il avait apporté la planche choisie par le juriste : celle du mariage de son aïeule dans une synagogue parisienne.

Enfin, la rencontre s’est terminée par des dédicaces à la bibliothèque puis à la librairie La Promesse de l’Aube.

Pauline-Emmanuelle

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s