Une Odyssée métamorphosée grâce au roman graphique

Homère – L’Odyssée est un roman graphique/ bande dessinée revisité par Seymour Chwastt d’après l’’œuvre originale narrée par Homère. Le roman s’appuie sur l’épopée mythologique de la Grèce antique. L’histoire raconte les aventures D’Ulysse. Présentation de l’oeuvre suivie d’une petite critique littéraire après une lecture qui ne peut laisser indifférent aucun lecteur. Par Killian Collaudin

Ulysse en proie aux sirènes. Stamnos attique à figure rouge, ca. 480-470 BC (de Vulci. Inv. GR 1843.11-3.31). See page for author, Public domain, via Wikimedia Commons

Homère raconte ces événements dans un cadre temporel imprécisé. Les principaux personnages dans la bande dessiné sont : Ulysse, Pénélope, Zeus, Athéna, Poséidon. Après s’être battu lors de la guerre de Troie, Ulysse essaie de retourner à son île natale, Ithaque pour retrouver sa femme Pénélope et son fils Télémaque. Mais au cours de son voyage, il fait face à beaucoup de périples.

Comment Ulysse, simple humain arrive-t-il à braver les dangers les plus insurmontables que même les dieux lui auront disposés ?

Le roman graphique retrace très bien les événements majeurs de l’œuvre, il résume rapidement la première partie « La Télémachie » cela est très intéressant car la première partie est très sommaire comparé à ce qui vie Ulysse dans les deux autres parties. Par contre « Les récits d’Ulysse chez Alcinoos », « Le retour à Ithaque et la vengeance d’Ulysse » sont misent en avant, ce qui est très entrainant et prenant, ces parties-ci content les aventures palpitantes d’Ulysse.

L’amour est un thème majeur, Ulysse veut surtout rentrer chez lui, retrouver son royaume et sa famille. Tout au long de ces aventures, il doit résister à une multitude de tentations. Des nymphes et des magiciennes lui proposent l’amour et le bonheur. Malgré des années à ne pas voir Pénélope et son fils, Ulysse garde foi en sa famille et à sa patrie. Cela le rend admirable, il fait vivre l’amour éternel.

La mer et la mort sont deux termes proches. La mer est un lieu plein de dangers où Ulysse vit dans une lutte permanente. Ulysse captive les lecteurs en tentant de survivre. Un passage incontournable des aventures d’Ulysse.

Polyphème jetant des rochers sur le navire d’Ulysse, toile d’Arnold Böcklin, 1896. Public Domain / CC Wikipedia 2.0

La vengeance et la colère des dieux sont les conséquences d’actes graves pendant le périple d’Ulysse comme lorsque tous les prétendants qui ont désiré sa femme ou lorsque Poséidon se rend compte qu’Ulysse a crevé l’œil de son fils. Ce thème apporte de la subtilité dans l’œuvre. L’histoire devient bouleversante.

Ulysse est très mystérieux, malgré qu’il soit vaniteux, impulsif, orgueilleux, courageux. Il est très peu émotif sur le plan sentimental. Les côtés négatives le rendent répulsif. Sa colère lors de son retour à Ithaque a été destructrice cela le rend impitoyable et sanguinaire, il a su surmonter les dangers grâce à sa bravoure. Pénélope est travailleuse, patiente, créative. Elle a su attendre pendant de longues années grâce à son amour envers Ulysse, ce qui la rend attachante.

L’œuvre est une bande dessinée, ce qui le rend très facile à lire, les phrases sont courtes, simples, pauvre en structure grammaticale et médiocre en vocabulaire. Cela rend l’œuvre répétitif et désagréable mais il ouvre un panel plus large sur le publique. La police de l’écriture n’est pas linéaire, ce qui ressemble à une écriture faite à la main qui est plus plaisant à lire sur des courtes phrases.

Les illustrations sont composées de seulement 3 couleurs (bleu clair, blanc, noir) ce qui rend l’histoire plus soignée et évite de se perdre dans les informations. Même si cela est lassant et que l’on se perd en précisions, ces choix collent parfaitement aux décisions prisent pour ce qui est de l’accessibilité. Les décors et personnages sont simplistes, un choix superbe pour ce qui est de mettre en valeur les actions. Les navires et les armes sont métamorphisés en vaisseaux spatiaux et pistolets. Cela rend plus facile à lire aux enfants ou permet de revisiter l’œuvre déjà connue.

Ce livre résume très bien l’œuvre originale, pour ceux qui souhaitent (re)découvrir l’Odyssée. Le roman graphique possède de l’originalité et de l’accessibilité en s’adressant à tout public, celui-ci présente une histoire palpitante et passionnante tirée de l’un des plus grands chefs-d’œuvre de la littérature mondiale.

Par Killian Collaudin

Homère L’Odyssée

Crédit Photo : Calmann Levy

Texte : Seymour Chwast, Claire Desserrey
Dessin : Seymour Chwast
Editeur : Calmann Lévy
Format : 128 pages

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. Pierre dit :

    Bien écrit et expliqué

    J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s