« Le SNU c’est permettre aux jeunes d’apprendre les règles de la vie en collectivité et apprendre à se connaître les uns et les autres »

Vendredi 5 mars, une délégation ministérielle représentée par la secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et de l’engagement, Sarah El Hairy est venue rencontrer les lycéens du Lycée Bonaparte pour leur présenter le Service National Universel. Newspro&Co était présent et a pu l’interviewer. Propos recueillis par Ahmed. Photos : Faouzi.

Sarah El Hairy secrétaire d’Etat chargée de la jeunesse et de l’engagement a expliqué aux jeunes ce que représentait pour elle le Service National Universel. Photo par Faouzi.

Newspro&Co : A qui s’adresse le SNU ?

Sarah El Hairy : Aux jeunes de 15 à 17 ans qui sont volontaires dans tous les départements de France.

Newspro&Co : A quoi sert ce dispositif ?

Sarah El Hairy : Alors, le SNU ce n’est ni une colonie de vacances, ni l’armée, ni l’école mais les trois à la fois. C’est une aventure humaine de deux semaines chaque année en juin, que chacun va vivre en dehors de son département. Ses objectifs sont plus vaste en réalité : participer à l’orientation et permettre aux volontaires de construire leurs parcours professionnels, développer la cohésion et une culture de l’engagement, garantir un brassage social et territorial sur une même classe d’âge, permettre aux jeunes d’apprendre les règles de la vie en collectivité et apprendre à se connaître les uns et les autres.

Newspro&Co : Donc cela sous entend que les jeunes ne se connaissent pas lors des séjours ?

Sarah El Hairy : Effectivement. C’est l’objectif. On souhaite vraiment que les jeunes de chaque cohorte ne se connaissent pas ; Mais comme nous l’avons vu tout à l’heure pendant les échanges avec les Lycéens, il semblerait que ça rassure que chaque volontaire engagé dans une session connaisse au moins une personne pour partager ce moment. Alors nous allons peut être revoir les règles et ce sera la nouveauté de la promotion SNU 2021 !

Newspro&Co : Vous dites que les deux semaines vont se dérouler en dehors du département des volontaires mais ce sera dans quelles structure ?

Sarah El Hairy : Dans des internats de lycée ou des centres de vacances. Nous en avons au moins un par département. En Saône et Loire il y en a un à Autun et l’autre à Fontaines. Des centres qui n’ont pas été choisis au hasard mais parce qu’ils sont suffisamment vastes pour pouvoir accueillir 150 à 250 jeunes environ.

L’inscription au SNU est possible jusqu’au 20 avril. Photo Faouzi.

Newspro&Co : Ce sera finalement possible d’accueillir les SNU malgré le Covid ?

Sarah El Hairy : Oui, dans le respect des règles sanitaires et avec beaucoup de précaution. Parce que les centres d’accueil sont justement grands et que sur la centaine de volontaires accueillir nous mettrons en place des cohortes d’une dizaine de jeunes qui vivront ensemble. Et il n’y aura pas de brassage extérieur durant cette aventure collective.

Newspro&Co : Cette année combien de volontaires visez-vous ?

Sarah El Hairy : 25000 jeunes. Les inscirprions sont ouvertes jusqu’au 20 avril. Je le souhaite vivement.

Newspro&Co : Aujourd’hui vous êtes déplacée au Lycée Bonaparte. Pour quelle raison allez-vous à la rencontre des jeunes ?

Sarah El Hairy : Car je crois que le SNU mérite d’être connu et qu’il ne l’est pas suffisamment. D’ailleurs en arrivant dans la salle où les Lycéens m’attendaient, quand j’ai demandé qui connaissait ce dispositif, il n’y en avait que deux ! Si je viens c’est pour discuter, échanger et répondre à des questions, lever des doutes et créer de l’envie. Je crois en ce proejt.

Newspro&Co : Le SNU va-t-il être rendu obligatoire ?

Sarah El Hairy : Oui, sa vocation c’est effectivement del’être à termes. Effectivement. C’est la philosophie et l’esprit. Mais pourquoi ? Car on croit que d’avoir un vrai moment de mixité sociale et territoriale ou toute les jeunesses de France se croisent c’est important. Il faut que ce soit obligatoire. Mais c’est pas avant quelques années.

Newspro&Co : Avec qui travaillez vous sur ce projet?

Sarah El Hairy : Avec beaucoup de monde ! C’est d’abord le projet du président de la république qui est porté et mis en œuvre par moi. Je m’appuie sur les enseignants, le Rectorat, les Armées, les corps en uniforme, sur les associations d’Education populaire aussi. Vous le voyez, je ne suis pas seule !

Pour s’inscrire au SNU : http://www.snu.gouv.fr

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s